Aménager son intérieur en installant un monte-escalier est la meilleure solution qui s’offre aux personnes âgées mais aussi les personnes à mobilité réduite afin qu’elles puissent accéder aux pièces qui se trouvent à l’étage de la maison. Cela procure un maximum d’autonomie tout en réduisant le besoin de dépendre d’une personne pour pouvoir monter et descendre un escalier.

Si les pièces communes telles que la salle de bain ou les chambres se trouvent à l’étage, ces personnes pourront y accéder en toute facilité grâce à un monte-escalier. Toutefois, il faut reconnaître que l’installation d’un monte-escalier chez soi peut revenir assez chère et constitue un véritable investissement. C’est pour cette raison qu’il existe des aides visant à diminuer le coût d’installation de ce dispositif, comme le cas du crédit d’impôt pour monte-escalier.

Vous souhaitez connaître en quoi consiste cette aide et quelles sont les conditions d’éligibilité pour pouvoir en bénéficier, découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Le crédit d’impôt pour l’installation d’un monte-escalier, en quoi cela consiste-t-il ?

Le crédit d’impôt pour monte-escalier (Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site du Service-Public) est destiné à aider les ménages dans le financement des travaux relatifs à ce type d’installation. Cela constitue une somme déduite du montant brut imposable suivant une disposition fiscale destiné à cet effet. La plupart du temps, cela est présenté par un remboursement d’une partie des dépenses générées par l’installation. Ces aides présentent de nombreux avantages et elles ont été créées dans le but de faciliter l’accès à ce dispositif médical pour les personnes qui en ont le plus besoin.

Quel que soit le modèle de monte-escalier que vous souhaitez installer chez vous, qu’il soit tournant, droit ou électrique, sachez que le crédit d’impôt dédié à cette installation vous permettra d’économiser sur le coût initial pour son investissement. Cette aide prendra en charge une partie de l’installation, ce qui peut représenter une grosse somme pour les ménagers moyens qui souhaitent améliorer le confort de l’un des occupants de leur maison.

Qui peuvent souscrire au crédit d’impôt pour monte-escalier ?

Il est important de savoir que tous les contribuables souhaitant installer un monte escalier chez eux peuvent recourir au crédit d’impôt. Cette aide est ouverte à toutes les personnes qui ont un réel besoin d’installer ce type de dispositif à condition de remplir certaines conditions. Cette aide couvre 25% des dépenses liées à l’installation et cela jusqu’à un plafond de 5 000 euros pour une personne seule et de 10 000 euros pour un couple qui est soumis à une imposition commune. Pour ce qui concerne le plafond du crédit d’impôt, cela est fixé à 400 euros par personne à charge.

Pour vous aider à mieux comprendre ce calcul, voici un exemple plus concret qui vous donnera une idée sur l’aide que vous puissiez bénéficier. Si vous êtes en couple et que vous souhaitez acheter un monte-escalier pour une valeur de 12 000 euros, sachez que vous aurez droit à un crédit d’impôt d’une valeur égale à 2 500 euros.

Quel que soit votre d’imposition, sachez que vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt destiné à l’installation de votre monte-personne. Si vous êtes non-imposables ou si votre imposition est faible, sachez que c’est le Trésor Publique qui vous délivrera le chèque destiné à votre installation, si le coût de l’installation est largement supérieur au montant de votre imposition. Reprenons l’exemple ci-dessus, si le couple doit payer des impôts d’une valeur de 600 euros, le Trésor Publique lui versera un chèque de 1 900 euros, ce qui constituera la différence.

Quelles sont les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt monte-escalier ?

Même si le crédit d’impôt monte-escalier est accordé à tout le monde, il faut noter certaines restrictions qui sont nécessaires pour pouvoir en bénéficier. Premièrement, vous devrez faire appel à une entreprise spécialisée pour l’installation et vous devrez demander une facture justifiant l’installation.

L’installation de cet escalier doit être destinée à votre résidence principale et non votre résidence secondaire. Votre installateur doit fournir une facture détaille de l’installation accompagnée d’une déclaration d’impôt destinée à cet effet. Que vous soyez locataire ou propriétaire du logement en question, qu’il soit neuf ou ancien, ces conditions s’appliquent à tout le monde.

Sachez qu’il est possible d’effectuer la demande de cette aide en ligne en vous rendant sur le site de l’administration en charge de l’octroi de cette subvention. Il suffit juste d’effectuer une déclaration de vos revenus et de jouir de cette aide à condition bien sûr que vous répondiez aux différentes conditions d’éligibilité.